Parce que l’enfant à besoin de jouer

Dans le cadre de cette initiative "Jouer, c’est la vie !", le Docteur Patrice HUERRE, psychiatre des hôpitaux, chef de service dans les Hauts de Seine, spécialiste de l’enfant et de l’adolescent, auteur de « Place au jeu : jouer pour apprendre à vivre », éditions Nathan, 2007, nous fait part de son expérience quant à l’importance du besoin de jouer pour l’enfant.

 L’apport du jouet à l’enfant (Association Le jouet et l’enfant")

Le jouet est fondamental dans le processus de développement et
d’épanouissement de l’enfant, il est à l’origine d’une relation forte, désirée et pérenne
. Selon le psychologue Jean-Luc Aubert, " c’est parce qu’il est associé au plaisir que le jeu se révèle être le moyen d’apprentissage le plus performant. C’est le premier fabricant des matériaux de l’intelligence. C’est lui qui multiplie et stabilise les schémas neuronaux dont l’enfant aura besoin ultérieurement pour des tâches plus scolaires ou intellectuelles ".
A travers les jouets, les enfants jouent le rôle principal d’une histoire inventée à mesure, et qui les mène dans un monde imaginaire. Leur seul but est d’avoir du plaisir. Ce faisant et sans que l’on s’en rende compte en tant qu’adulte, les enfants sont en train de faire une foule d’apprentissages.

Ainsi, le jeu devrait être considéré comme l’activité la plus sérieuse des enfants.
Le jouet est avant tout lié à la construction de l’enfant présent, construction qui aura une incidence sur ce que sera l’adulte qu’il deviendra. Le cheminement de cette construction est long et passe par de
nombreuses étapes. La première semaine du jouet est l’occasion de donner un aperçu de six d’entre elle :

  • Le jouet, support à l’imagination et à la créativité
  • Le jouet, support à l’évasion dans les moments difficiles
  • Le jouet, support à l’apprentissage de la vie en société
  • Le jouet, soutien à l’apprentissage scolaire
  • Le jouet, lien intergénérationnel
  • Le rôle des parents dans le jeu